Le transfert d’image

Doigt droit reliure grande turbineTransfert d imageL’histoire de l’ornementation du cuir sur les couvertures des reliures est une longue succession de modes qui suivent les courants artistiques de chaque époque. Si les compositions décoratives sont nombreuses et variées, leurs techniques de réalisation sont assez restreintes.

Au traçage à l’aide d’outils succèdent l’estampage, la dorure à froid puis celle à chaud, les motifs teintés à l’encre et enfin la mosaïque. Ces procédés, apparus progressivement durant 15 siècles, sont toujours utilisés.Depuis la seconde partie du XXe siècle, ce sont les effets de matières et les patines qui sont recherchés. La technique du transfert appartient à ce genre. Réalisable sur de nombreux supports dont le cuir, elle permet le report d’une image figurative en évitant un collage.

​L’image à transférer, préalablement tirée par une imprimante laser, est placée face au cuir. La solution chimique qui permet le report de l’encre d’une surface à l’autre est l’acétone. Elle s’étale au pinceau et doit être de suite soumise à la pression d’un outil genre plioir car elle est particulièrement volatile.

Le résultat du transfert dépend des contrastes de l’image, de la quantité d’acétone,  de la force de la pression et des propriétés du cuir.