La reliure asiatique

Doigt droit reliure grande turbineReliure isabelle rolletDéveloppée en Chine à partir du XIVe siècle, la reliure taditionnelle asiatique consiste à assembler d’un fil un ensemble de feuillets percé de part et d’autre par des trous. La couverture, en papier ou en tissu, est maintenue grâce à la même couture. Celle-ci forme habituellement un motif rectangulaire.

 Le relieur contemporain Florent Rousseau s’interroge sur l’adaptabilité de cette technique aux livres imprimés avec des marges insuffisantes pour y recevoir les trous. Il imagine prolonger le dos de chaque cahier par une bande de papier cousue qui recevra le perçage et la couture. De ce fait le livre n’est pas détérioré et sa lecture aisée. Les couvertures rigides s’habillent de cuir et/ou de papier, la couture prenant part au décor peut tisser des motifs fantaisistes à plusieurs couleurs. On parle alors de reliure à la japonaise.