La dorure à froid

Doigt droit reliure grande turbineDorure a froidDès le VIe siècle, les reliures reçoivent des décorations géométriques tracées sur le cuir. Leur succèdent au Moyen-Âge, les empreintes de plaques de bois gravées pressées sur les couvertures. Cette technique est remplacée à partir du XVe siècle par l’usage de fleurons, outils gravés dans le bronze, emmanchés dans du bois. Le fleuron chaud est appliqué sur le cuir légèrement humidifié laissant la trace du motif  plus ou moins brune en creux.

L’appellation dorure à froid est antinomique puisque l’outil est utilisé chaud. Elle correspond à une dorure sans apport d’or, visuellement similaire aux premières pratiques de décoration.

Toujours utilisée de nos jours, elle nécessite une maitrise parfaite de l’équilibre entre la chaleur du fleuron et le taux d’humidification du cuir de façon à obtenir une trace de couleur homogène