Jean de Gonet

Doigt droit reliure grande turbineReliure rollet de gonetDans les années 1980, Jean de Gonet, jeune relieur né en 1950, commence à faire parler de lui. Sa conception de l’art de la reliure opère une transformation radicale qui va révolutionner tant la technique que l’esthétique du livre relié.

Depuis le XVe siècle, le long déroulé des opérations nécessaires à la réalisation d’une reliure est identique. La structure et l’aspect physique de celle-ci sont également restés les mêmes, seuls quelques matériaux, opérations et décorations ont évolué.

Jean de Gonet, décidé à dévoiler ce qui ne se voit pas lorsque le travail est terminé, rend visible l’ossature de la reliure. Ainsi la couture et les attaches des plats, les opérations primordiales, deviennent apparentes et ne servent plus seulement la technique, elles prennent un nouveau rôle, celui de décoration

L’innovation de Jean de Gonet se situe également dans le choix des matériaux employés. Au cuir, il ajoute le bois, le carbone, le caoutchouc, le kevlar… qu’il teinte pour jouer avec les couleurs.Enfin, concernant le décor, il délaisse la dorure et les mosaïques au profit des effets de matière en mêlant les aspects lisses, grenus, gaufrés, striés, estampés…

De fait, Jean de Gonet initie le renouveau du métier. Les relieurs contemporains s’emparent de ses démarches et créent une dizaine de nouvelles structures aux apparences diverses et originales. Celles-ci n’ont plus rien de commun avec la reliure traditionnelle comme le donnent à voir, par exemple, la reliure à criss-cross ou la reliure à mors ouvert.